AIGCP contre UCI : Balle au centre ?

uci contre aigcpLors de sa réunion annuelle de printemps, l'Association Internationale des Groupes de Cyclistes professionnels n'a pas manqué de se rappeler au bon souvenir de l'Uci.

L'AIGCP n'est toujours pas convaincu du bon retour de la mane financière qu'engendre le cyclisme professionnel, et notamment avec les droits de retransmission télévisuels, vers les équipes professionnelles.
Elle accuse donc directement l'UCI et ses dirigeants de ne pas redistribuer équitablement les bénéfices vers les acteurs principaux du cyclisme, même si l'AIGCP reconnait le travail de fond effectuer par les instances fédérales internationales.

En outre, l'AIGCP rappelle que "les équipes professionnelles, représentant 2.000 employés et 321 millions d'euros par an, sont la plus grande force de la conduite économique dans le cyclisme professionnel et sont actuellement sous-représentés dans le processus de prise de décision du cyclisme professionnel".
Cela sous-entend le manque de concertation entre les représentants des coureurs et l'UCI sur le problème des oreillettes, des règles de conformité des équipements et sur les courses.

Il faut dire que dans la majorité des sports de haut niveau et très médiatiques le même problème oppose les fédérations internationales et les professionnels (Football, Rugby, Formule 1...) et le cyclisme n'échappe pas à cette règle. 

Mais n'est il pas temps de rappeler que, certes les professionnels doivent être partie prenante dans les décisions qui concernent leur travail, mais qu'il ne faut pas oublier qu'avant de devenir professionnel, un cycliste est d'abord un amateur qui a besoin d'un club et d'un encadrement pour évoluer.
Aussi sans toutes les courses, critérium, cyclosportives et même randonnées cyclotouristiques, organisées par des bénévoles dévoués qui ne trouvent souvent de l'aide qu'auprès des instances fédérales locales (Ufolep, FFC, FFCT, FSGT...), le sport cycliste professionnel n'existerait pas.

Il faut donc trouver un juste milieu entre les intérêts financiers des structures professionnelles et le développement du sport amateur ou de la simple activité cycliste.

Il est temps que chacun fasse un pas vers l'autre dans le seul intérêt de la bicyclette, n'est il pas ?

{jcomments on}

Connexion

Vous êtes ici : Accueil Route Actualités AIGCP contre UCI : Balle au centre ?